La Voiture Electrique

 

Un véhicule électrique est un moyen de locomotion dont la propulsion est assurée par un moteur électrique.

I. Historique

À l’origine, l’énergie électrique est majoritairement utilisée pour les transports ferroviaires, bien que des véhicules électriques existent depuis la fin du XIXe siècle : 1ère voiture construite en 1891.

Le 24 avril 1899, la « jamais contente » est la première à dépasser les 100 Km/h (105,882 Km/h). Elle est équipée de 2 moteurs électriques d’une puissance totale de 68 chevaux qui représentaient la moitié des 1,5 tonnes du véhicule.

 

Jamais Contente

 

Les années 1910 représentent l’apogée de cette énergie, le tiers des véhicules sont à propulsion électrique.

Les années 1920 marquent l’abandon progressif de cette technologie au profit du moteur à explosion, qui offre de plus grandes vitesses, puissance et autonomie.

Depuis quelques années,les constructeurs s’orientent vers de nouveaux modèles dont les véhicules électriques poussés par la prise de conscience des consommateurs liés au réchauffement climatique et à l’épuisement des ressources en énergie fossile (pétrole, houille).

La voiture électrique est redevenue un objet d’études et recommence à être commercialisée au grand public.

II. Fonctionnement

A. Le moteur

Tout d’abord, la batterie stocke de l’électricité.

Cette batterie est connectée au moteur par l’intermédiaire d’un régulateur, qui règle de façon adéquate l’intensité qui servira à alimenter le moteur, d’un ondulateur (convertisseur), qui transforme le courant continu en courant alternatif et d’un boîtier d’interconnections, qui distribue le courant au moteur et autres composants.

Le moteur transforme le courant électrique en énergie cinétique. Il est constitué d’une bobine et d’un stator. Ce dernier est composé d’un à plusieurs aimants. Il génère un champ magnétique qui s’oppose au champ magnétique généré par le passage du courant électrique dans la bobine de cuivre. Ainsi, une force tangentielle à l’axe de rotation est générée. Elle fait tourner les roues qui met le véhicule en mouvement. Plus le conducteur appuie sur la pédale, plus l’intensité du courant dans la bobine augmente.

B. La charge

Il existe trois modes de charge :

  • La recharge normale et totale, d’une durée de 6 à 8 heures.
  • La recharge rapide, en 20 à 30 minutes sur une place de parking par exemple. Elle permet de parcourir ensuite une quarantaine de Kilomètres environ.
  • L’échange de batterie, qui durera moins de 3 minutes. Il sera automatique et gratuit dans des stations.

 

III. Avantages et inconvénients

L’utilisation de l’électricité dans l’automobile présente de nombreux avantages mais aussi de gros inconvénients.

A. Avantages

Le principal avantage est d’ordre écologique. Il n’y a aucune émission toxique. Les voitures ne rejettent ni fumée, ni gaz à effet de serre comme le CO2.

La voiture électrique présente aussi un intérêt économique. Les automobilistes ne payent pas de carburant. La décélération permet un gain économique et énergétique majeur, en effet, elle ne consomme rien et permet même à la batterie de se recharger ; le moteur transforme l’énergie motrice en énergie électrique et le système de freinage permet au moteur de transformer l’énergie cinétique en énergie électrique qui réalimente la batterie. L’entretien est aussi moins élevé : entre 30 et 40% inférieur à celui d’un véhicule à moteur thermique.

La voiture électrique apporte un confort plus important. Les moteurs électriques sont silencieux. Il n’y a pas d’embrayage, ce qui facilite la conduite. Un moteur électrique n’a pas besoin de chauffer, ainsi, même à basse température, le véhicule démarre rapidement.

B. Inconvénients

Les inconvénients de la voiture électrique sont principalement dus aux batteries.

Les batteries n’ont pas une grande autonomie (en moyenne 80 Km), c’est le sujet de recherche le plus important. La recharge est longue et peu pratique. De plus, l’ensemble du système de remplacement ou de recharge des batteries n’est pas encore installé. Les batteries sont chères, ce qui entraîne le prix d’achat des véhicules électriques très élevé. Les batteries sont très lourdes, ce qui complexifie l’assemblage. Les batteries ont une durée de vie limitée, seulement entre 3 et 4 ans et lorsqu’elles sont usagées, elles ne sont pas recyclables. De plus, le plomb et l’acide sulfurique contenus dans les batteries sont coûteux pour l’environnement.

Actuellement, la voiture électrique reste plus chère, pour 100 Km parcourus, en moyenne, 18€ seront dépensés pour un véhicule électrique contre 5€ pour une voiture à essence.

Certains éléments de sécurité ou de confort du conducteur ne peuvent être utilisés sans engendrer une plus forte consommation. L’utilisation des phares provoque 2 à 3% de consommation en plus, tout comme le chauffage qui entraîne une surconsommation de l’ordre de 8 à 10%, en effet c’est le moteur thermique qui l’assurait. Néanmoins, le fonctionnement de la radio ne modifie rien.

Les constructeurs misent de plus en plus sur des modèles écologiques, c’est ainsi que de nombreux véhicules électriques sont en développements. La plupart des fabricants prévoient de sortir des voitures totalement électriques dans les années futures (les Z.E chez Renault, pour Zéro Émission, la C-zéro chez Citroën et la ion chez Peugeot); mais les recherches sont longues et les sorties ne sont pas prévues avant l’été 2011.

Les 4 ZE de Renault

 

Renault ZE

 

Le iOn de Peugeot

 

iOn

 

La C-zéro

 

C Zero

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site